Quand le rap sort de sa bulle

Sociologie politique d’un succès populaire

Denis-Constant Martin était directeur de recherches à la Fondation nationale des sciences politiques à Paris, puis actuellement, celui de l’Institut d’études politiques de Bordeaux. Ses recherches en anthropologie culturelle du politique l’amènent à s’intéresser en particulier aux fêtes et aux musiques populaires. Auteur de plusieurs ouvrages de sociologie de la musique, il récidive cette année avec un nouveau livre au titre accrocheur. Quand le Rap sort de sa Bulle est le fruit d’un travail tout d’abord universitaire que le sociologue proposa à ses élèves autour de la réussite de l’album de Diam’s. En 2006, son album « Dans ma Bulle » explose les ventes et devient le disque le plus vendu de l’année toutes catégories confondues. Bien plus qu’un succès commercial, il s’agit d’un « phénomène social » qui révèle les caractéristiques de la société à ce moment précis du vingt et unième siècle.

L’auteur se place dans une nouvelle idéologie musicale : il met sur un pied d’égalité toutes les musiques sans les hiérarchiser, « qu’elles soient savantes ou populaires, commerciales ou invendables, ethniques ou occidentales ». Il faut donc travailler ce support musical comme n’importe quel autre et prendre le rap au sérieux ! Les groupes de travail d’étudiants font des mémoires tellement abouties qu’une non publication aurait été un gâchis. ce travail collégial tient son originalité dans la manière dont il traite cet album de rap :

Il allie d’une part l’étude des textes à une analyse musicale poussée ; car bien souvent, le rap n’est vu que comme un moyen d’expression écrit dans lequel la musicalité est oubliée. Restant dans une conception de musique dans sa généralité, les co-auteurs font un véritable travail de fourmis concernant la musicologie des morceaux de cet album qui tiendront place dans deux chapitres : « pour une analyse plus large et plus cohérente que ce phénomène social peut représenter ».

Il est placé dans le cadre d’un débat de société : « que nous dit ce succès sur la société française ? » Pourquoi ce succès a-t-il pu avoir lieu dans ce contexte politique précis qui était celui des élections présidentielles ? Et cette ouvrage met l’accent sur le fait que le rap de Diam’s est le symbole de l’émergence d’un nouveau système de valeurs qui a tendance à rompre avec ceux de l’ancienne France.

Le système actuel prend en compte des valeurs, auparavant considérées comme antagonistes, dans un même ensemble pour montrer qu’il ne le sont pas autant que ça (Individualisme/Solidarité par exemple). Le point d’ancrage de ce livre se situe dans la contextualisation : il met en évidence que les thèmes abordés par les deux principaux candidats à la présidentielle de 2007 sont également construits autour de cette rupture entre les valeurs contraires du passé.

••• Le plus de cet ouvrage est qu’il apporte une nuance au discours souvent radicalisé à tort des rappeurs en le crédibilisant grâce à une nouvelle méthode analytique, tout en le remplaçant dans un système normatif qui influe directement sur son contenu.


http://www.iwelcom.tv/quandlerapsortdesabulle.htm

[Sorti le 5 mai 2010, édité par IRMA / Mélanie Seteun, dans la collection Musique et Société. Deux chapitres co-écrits par  Laura Brunon, Mariano Fernandez, Soizic Forgeon, Frédéric Hervé, Pélagie Mirand et Zulma Ramirez. Préface de Jean-Jacques Nattiez.]


2 Comments

  1. http://Jamal 6 mai 2010 at 8:37

    Sa Donne envi de le lire!
    J’irais l’acheter pour voir comment est confectionner une vrai recherche musical.


  2. http://Stee 7 mai 2010 at 8:20

    I like that


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *