Les Anges S’habillent en Caillera – Rachid Santaki

Le 20 Janvier dans toutes les librairies

Les Anges s’habillent en Caillera est un polar qui s’inspire de la vie du « Marseillais », escroc de Saint-Denis, peut-être le voleur à la ruse le plus doué de sa génération, devenu à 25 ans une légende en banlieue. Le roman orchestre sa rencontre avec Stéphane, un flic corrompu de la police judiciaire, manipulateur, violent et déterminé à dépouiller le jeune voleur de son butin.

C’est le premier polar en Seine Saint Denis écrit avec un langage qui correspond à la langue française actuelle dans les quartiers populaires avec un mélange de verlan, d’argot et d’arabe.

Vous pouvez toujours consulter la série-littéraire qui précède le livre proposée gratuitement ici : http://www.lesangesshabillentencaillera.com/

 

L’AUTEUR :


Dans le monde du hip-hop depuis tout jeune, de par son entourage ou son lieu de résidence ; actif depuis maintenant une dizaine d’années, Rachid Santaki a grandi avec la culture hip-hop et a participé à son développement. Avec Hiphop.fr ou 5Styles, il a toujours été un « précurseur » ou plutôt un « anticipateur » dont le regard s’élargit de plus en plus.

Ayant connu le mouvement hip-hop depuis ses débuts lui a permis de cerner ses caractéristiques et d’apprivoiser ses sautes d’humeur. Il a très vite compris que le rap était un style musical comme un autre qui aspire aux mêmes changements que sa grande sœur la variété française. Dès lors, il multiplie les idées et les concepts pour sortir du lot ; aucun numéro de 5styles ne ressemble à un autre ; chaque édition était une occasion de tester, inventer et stimuler, comme dans un véritable laboratoire.

La banlieue est ancrée en Rachid, tout comme son cœur est attaché à Saint Denis. Chacun de ses projets a pour but de valoriser les zones qui se trouvent derrière le périphérique. Il est la preuve vivante qu’il n’y a pas que le rap ou le sport comme échappatoire, même si la boxe thaïlandaise l’a bien aidé. Avec un BEP comptabilité et aucune expérience dans le domaine du journalisme, il a montré à ses détracteurs que la persévérance est le moteur de tout.

Auteur d’une autobiographie titrés « La Petite Cité dans la Prairie », grâce à laquelle on en apprend énormément sur sa famille, ses joies et ses échecs ; il se tourne aujourd’hui vers la fiction avec le premier roman noir du 93, « Les Anges s’habillent en Caillera », tiré d’une histoire vraie mais samplée et remasterisée par Rachid.

Crédit photo : Toma Abuzz

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *