KOHNDO en 5 points – Soul Inside / Concert

– Qui est Kohndo ?

Très difficile comme question… Musicalement : un artiste hip hop en mutation. Discographiquement : je suis né dans les 90’s avec « Conçu pour durer » mon premier album au coté de Rocca , Daddy Lord C, Egosyst et Raphael. J’ai fais mes armes avec 3 EP pour aboutir à mon Premier album solo « Tout est écrit » (2003), puis « Deux pieds sur terre / stick to ground » (2006). Aujourd’hui après 16 ans de carrière je sors mon 3ème album solo « Soul inside » qui comme son nom l’indique explore de nouveaux horizons.

– Comment définir cet album Soul Inside ?

Je pense que c’est un disque qui fait la transition entre ma carrière de Emcee et celle de chanteur. Au sens d’interprète. J’essaie de ne plus être limité par le style. En fait c’est un disque où tous ceux qui ont l’âme hip hop se retrouveront sur le fond et la forme et ceux qui ne connaissent pas cette culture pourront être séduits par l’atmosphère de mes chansons. C’est un album Soul/ Rock écrit par un amoureux du hip hop, écrit et composé en grande partie par mes soins avec la participation d’une vingtaine de personnes.

– Jouer avec des musiciens en live était-il un challenge pour toi ?

Jouer avec des musiciens est plutôt une continuité puisque j’ai grandi avec de nombreux amis musiciens qui m’ont toujours donné leur avis et des conseils sur ma musique. Déja au début de ma carrière je jouais en parallèle avec Mad in Paris, puis Rimshot crew et après « stick to ground » j’ai tourner 3 ans avec le Velvet club et ces 2/3 dernières années avec le Blackstamp. C’était très naturel pour moi de travailler avec des musiciens… ça s’entend d’ailleurs sur les albums qui ont précédes « soul inside ».

– Les influences de Kohndo en 5 artistes

« Isaac Hayes / Hot buttered soul » : Je suis quasiment né avec. Beaucoup de vinyle de la Stax tournaient à la maison. « Miles Davis / a kind of blue » ce disque y est pour beaucoup dans l’utilisation des silences dans mon phrasé. « Curtis Mayfield/ Curtis » la voix, le fond , la forme les arrangements… Tout y est « Nas/ illmatic » c’est un album que m’a offert Melopheelo. Perfection entre fond et forme. « Sade/ love deluxe » Je pense avoir tous ses albums. Sobriété et émotion c’est ce qui la caractérise. C’est ce que je cherche à atteindre aujourd’hui.

– Comment se porte la nouvelle école du hip-hop ?

Je pense que la nouvelle école du hip hop se porte bien en France et States. Il y a une ère qui s’amorce avec plus de recherche et d’énergie. Ca va de Nemir en passant par Ron Brice, La Sexion D’assaut ou 1995 en France. Aux States, ça va de Kanye en passant Odd future ou Lupe Fiasco… Pourtant je me tourne de plus en plus vers d’autre style car après 20 ans dans ce style j’ai besoin de me reinventer et me ressourcer et pour ça j’écoute ce qui se passe ailleurs : en Rock (Map of africa), en éléctro pop (outlines) etc… On est dans une ère de grande créativité ou plutot de réinvention. C’est ce que j’essaie d’amener.

KOHNDO en concert le 30 juin  2011 à la Maison des Métallos – PARIS HIP-HOP

Avec : Casey, Vicelow, Marie M, Veerus, 1995, Specta, ALI, Lisa Spada, Ekoué, D’ de Kabal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *