Nous avons découvert en avant-première le nouveau spectacle musical HUMAN LOVE qui sera présenté le 19 décembre 2011 au Casino de Paris.

Il s’agit d’une comédie musicale, jusque-là rien de très particulier depuis l’explosion du phénomène au début du troisième millénaire, mais il s’agit d’un projet qu’on pourrait qualifier d’indépendant qui aura mis onze longues années à voir le jour. Sûrement par faute de moyens pour un projet d’une telle envergure mais peut être aussi à cause de son sujet.

Car l’esclavage est un sujet sensible et surtout difficile à approcher comme tout grand thème historique ; il faut être précis pour ne pas modifier l’histoire et rapporter les faits tels qu’ils sont. Mais cela n’empêche pas l’inventivité et la fiction. C’est ce que Human Love tente d’apporter à travers la musique, le théâtre et la danse.

Aborder un thème afro dans un spectacle musical en France est une première, mis à part Le Roi Lion qui est une comédie étrangère. Et c’est à travers des influences R&B/Soul que Moti Goya, l’instigateur du spectacle, a voulu le faire. On retrouve au premier plan deux artistes dont les noms sont plus ou moins connus : MOISE du groupe TRIBAL JAM et TAREEQ, chanteur nu-soul de la scène parisienne.

Et l’on ressort étonné et agréablement surpris de cette représentation loin des clichés du R&B français auxquels on aurait pu s’attendre. Les chants et la rythmique sont bien dosés pour ne pas sonner faux et les chorégraphies signées Kim M’a Sellu ‘(Wanted) et Akeem (Ethadam) sont juste époustouflantes.

Human Love est un spectacle musical d’un genre nouveau, 100% français qui souhaite concurrencer les grands projets américains. Une histoire touchante, un hymne à la tolérance et une histoire qui ne tombe pas des les clichés.

« Et derrière tout l’aspect marketing, c’est de montrer qu’on peut faire un spectacle à l’américaine sur un thème afro qui est universel, qui parle de l’Histoire du monde. »

Retrouvez l’équipe de Human Love en interview pour Streetpress ici 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *